Le futur de l’antibiogouvernance assistée par le numérique : l’approche syndromique

Les systèmes d’aide à la décision se raffinent de plus en plus, et leur capacité à intégrer des données cliniques variées parfois en temps réel rend les opportunités d’interagir avec le prescripteur à un niveau avancé.

Les systèmes disponibles permettent depuis longtemps d’identifier des prescriptions potentiellement sous-optimales par des règles simples comme l’identification de l’administration d’antimicrobiens à large spectre ou coûteux pour une durée limitée, la suggestion d’un relais de la voie intraveineuse (IV) à la voie orale suite à l’identification d’autres prescriptions administrées par voie orale et une durée minimale de traitement IV, etc. Au-delà de la capacité à raffiner ces règles en développant des algorithmes plus complexes améliorer la spécificité des alertes, une nouvelle tendance émerge dans la littérature scientifique : l’approche syndromique.

Une intégration de la connaissance et des variables avancées permet en effet au prescripteur d’aller un pas plus loin dans la prise en charge de ses patients. Par exemple, dans l’approche classique, un patient avec une bactériémie à Staphylococcus aureus sensible à la méthicilline aura des alertes s’il ne reçoit pas d’antimicrobiens, si sa dose est insuffisante, s’il y a redondance de spectre, si le spectre est trop large, s’il y a une interaction avec d’autres médicaments, etc. Dans l’approche syndromique, on ciblera davantage des aspects qui touchent la globalité de la prise en charge. Est-ce que le patient a des critères cliniques pour un traitement de durée écourtée de 14 jours IV (absence d’infections à distance, pas de critère d’endocardite, cathéters IV retirés, pas de bactériémie persistante, évolution clinique favorable, etc.)? Au contraire, dans l’éventualité d’une endocardite, est-ce qu’il possède des critères chirurgicaux qui demanderaient un transfert en centre tertiaire et une consultation en chirurgie cardiaque? D’autres syndromes génèrent le même type de raisonnement : la candidémie, l’infection à Clostridioides difficile, les infections urinaires, etc.

En structurant la connaissance clinique, en émettant des alertes qui servent de rappel, en traitant et en maximisant l’utilisation des données en temps réel : les systèmes d’aide à la décision permettent aux professionnels de la santé d’améliorer leur capacité à prodiguer des soins sécuritaires de qualité.

Lumed partenaire de bioMérieux

Sherbrooke (Québec, Canada) – 25 Octobre 2017. Lumed, une société spécialisée en informatique dont la mission est d’optimiser la pratique clinique, l’utilisation des antimicrobiens et la qualité des soins aux patients, annonce aujourd’hui avoir conclu un partenariat multidimensionnel avec bioMérieux, acteur majeur du diagnostic in vitro. Ce partenariat permet aux deux sociétés de collaborer pour vendre et distribuer le système expert de surveillance des prescriptions d’antimicrobiens (APSS) et le logiciel DATA de Lumed en Europe, au Canada et aux États-Unis.

Les deux sociétés vont établir des liens forts puisque Lumed accueille bioMérieux à son capital en tant qu’investisseur stratégique. Cet investissement complète un cycle de financement amorcé plus tôt cette année avec la participation notamment de : ACET Capital, Banque de développement du Canada, Desjardins, Développement économique Canada pour les régions du Québec et Can-Export. Lumed est une entreprise issue de l’accélérateur ACET et a bénéficié du partenariat entre l’Université de Lyon et l’Université de Sherbrooke, ce qui lui a permis de renforcer rapidement ses liens avec bioMérieux.

L’utilisation appropriée des antibiotiques est essentielle pour assurer une prise en charge des patients appropriée, contrôler les dépenses des pharmacies hospitalières et réduire la résistance bactérienne. APSS est un logiciel expert d’aide à la décision clinique conçut pour assister les équipes en charge de l’antibiogouvernance dans les hôpitaux afin de leur permettre de suivre l’évolution de l’information clinique concernant les patients, dès qu’elle est disponible. Ce système permet de vérifier que le traitement en cours demeure approprié en fonction des contre-indications liées aux interactions médicamenteuses, l’inadéquation du traitement en fonction du résultat des analyses, les alternatives moins couteuses, la dose maximale journalière, la dose maximale et minimale et la fréquence d’administration, la durée maximum de traitement et la voie d’administration, prenant en compte un certain nombre de données essentielles et spécifiques au patient. Dans une étude récemment publiée, la mise en œuvre du logiciel APSS a démontré une réduction de plus de 20% de l’utilisation des antimicrobiens sur une période de 3 ans[1].

Le déploiement d’APSS au niveau mondial par bioMérieux, en collaboration avec Lumed, renforcera la position de leader de la Société dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens en travaillant en étroite collaboration avec les hôpitaux.

« Nous avons été impressionnés par le caractère innovant de cette solution développée par une équipe d’une qualité exceptionnelle et nous avons hâte de travailler avec Lumed en fournissant une organisation commerciale permettant de servir les patients du monde entier », a déclaré Alain Pluquet, Directeur de l’unité Data Analytics de bioMérieux. « bioMérieux est engagé dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques, et ceci au-delà du laboratoire. Notre collaboration avec Lumed illustre notre approche sélective de partenariat pour développer notre activité Data Analytics, dans un engagement continu au service de l’amélioration de la prise en charge des patients. »

« L’histoire et l’expérience de bioMérieux, en tant que leader en microbiologie sont impressionnantes. bioMérieux a depuis longtemps réussi à étendre sa présence à l’échelle mondiale tout en maintenant des relations étroites et respectueuses avec des entreprises plus petites et innovantes comme la nôtre. Je suis convaincu que les synergies entre nos produits et nos expertises amélioreront considérablement la qualité des soins apportés aux patients » a déclaré Vincent Nault, cofondateur et Président directeur général de Lumed.


[1] Nault V et al, J Antimicrob Chemother. 2017              

Lumed, améliorer la santé en optimisant les soins.

L’aventure entrepreneuriale est un périple qui a été décrit à mainte reprises. Qu’on le considère comme un marathon, une traversée du désert ou une montagne russe, il est admis que ce n’est pas un chemin facile. C’est pourquoi, le problème adressé par l’entreprise est un élément de motivation essentiel pour persévérer et surmonter les défis qui se dressent sur le chemin de l’entrepreneur.

Chez Lumed, on veut sauver des vies et en fournissant une technologie qui fait la différence. Le fait de pouvoir bâtir une équipe et de travailler autour d’une problématique à laquelle une solution technologique pourrait contribuer à sauver des vies est un privilège que je souhaite à tous.

Nous avons commencé par travailler autour de l’optimisation de l’utilisation des antibiotiques en milieu hospitalier, l’antibiogouvernance. Dans ce cas précis, nous sommes dans un enjeu mondial, car plus nous, l’humanité toute entière, utilise d’antibiotique plus les bactéries développent des mécanismes de résistance. De plus, les nouveaux antibiotiques se font très ce qui empire la situation. Face à cette montée de bactérie multi-résistante, l’une de solution prometteuse pour préserver notre arsenal contre ces bactéries, c’est de réduire l’utilisation des antibiotiques et que lorsqu’on en fait usage de le faire de façon optimale.

Toutes les entreprises sont en compétition pour recruter les gens de talent. Jusqu’à présent, je pense que le fait de travailler sur des enjeux cruciaux en santé, est l’un des éléments qui nous permet de travailler avec les meilleurs. Si vous partez un nouveau projet, une nouvelle entreprise faites que ça compte.

@ 2019 LUMED - Tous droits réservés
Mentions légales
Plan du site
@ 2019 LUMED - Tous droits réservés